lundi 28 novembre 2016

LA CLAIRETTE DE DIE ROSE EXISTE OFFICIELLEMENT !

La Clairette de Die se pare de notes rosées
Le texte, publié au Journal Officiel du 26 novembre 2016, entérine l'élaboration de la Clairette de Die rosé et récompense l'engagement, le travail et l'enthousiasme de chacun des acteurs de l'appellation Clairette de Die. Avec ses notes ludiques et colorées, cette « petite » sœur vient compléter naturellement la grande famille des vins effervescents de la Vallée de la Drôme.
Un premier millésime attendu au printemps
Pour les vignerons, la Clairette de Die rosé est la juste récompense du travail et de l'histoire de la Clairette de Die, (reconnue appellation d'origine contrôlée depuis 1942) mais qui produisait déjà un vin effervescent rosé au XIXème siècle.
Elle est obtenue par un assemblage comprenant majoritairement du muscat à petits grains, de la clairette et, au minimum, 5% de cépages rouges du vignoble comme le gamay et le muscat à petits grains rouge. Les producteurs se sont appuyés sur la maîtrise de la vinification en Méthode Ancestrale, la connaissance des cépages rouges (muscat rouge, gamay...) et une pratique historique du rosé sur l'appellation pour faire valoir leur demande d'évolution du cahier des charges.
Au nez on retrouve la puissance aromatique du muscat, l'apport des cépages rouges amènent des notes de fruits rouges et un caractère plus vineux apparaît
Le premier millésime de Clairette de Die rosé est attendu pour le printemps 2017.
Un vignoble d'altitude, entre Vercors et Provence
La Clairette de Die constitue la production principale des viticulteurs du Diois. Elle est le fleuron de la Vallée de la Drôme. Elle est élaborée d'après la méthode dioise ancestrale (aucun ajout de sucre en bouteille). Issue de l'assemblage de muscat blanc (75% min.) et de la clairette blanche, la Clairette de Die développe des arômes fruités et floraux. Elle évoque le souvenir d'un fruit d'été bien mûr : abricot, pêche.
Le Crémant de Die a la même délimitation géographique que la Clairette de Die. Il peut être issu des cépages clairette, aligoté et muscat. Des notes de pomme et de fruits verts, un cordon de bulles d'une grande finesse, le Crémant de Die allie richesse aromatique et fraîcheur.
Coteaux de Die produit quant à elle, uniquement du vin blanc à partir du cépage Clairette.
Enfin, l'appellation Châtillon-en-Diois se décline en trois couleurs et est reconnue AOC depuis 1975. Elle s'étend sur 38 hectares en 2015 à l'extrémité orientale du vignoble du Diois.
Fabien Lombard : Président du syndicat de la Clairette de Die

EGUISHEIM, DEUXIÈME ETAPE ITER VITIS PONTIFICUM

La route des vignobles des pontifes (Iter Vitis Pontificum©) créée il y a quelques mois par l'AEFO et Iter Vitis s'enrichit de jour en jour... Après Cahors en septembre c'est Eguisheim en Alsace qui rejoint l'itinéraire. L'AEFO espère que la prochaine étape pourra se trouver en Vaucluse. C'est en effet de ce département qu'est partie la genèse de cet itinéraire, à la suite d'une étude commandée par le conseil général en 2014.


Pourquoi Eguisheim ?

Parce que en 1048, Bruno d’Eguisheim devint pape sous le nom de Léon IX et qu'il fût et demeure le seul souverain pontife alsacien. Voyageur et réformateur, œuvrant pour la paix en Europe, lors de ses passages en Alsace, Léon IX visita et dota de nombreuses abbayes : La petite chapelle Saint Jean à Eichhoffen, l’église romane à Rosheim, le Mont-Sainte-Odile  et ses deux abbayes restent les sites privilégiés, la crypte de l’abbatiale d’Andlau et son ourse ont également reçu la visite du Pape alsacien. Le 19 novembre a eu lieu la remise du diplôme et la signature de la Charte entre Claude Centlivre, maire d'Eguisheim, Viviane Coursières, déléguée nationale d'Iter Vitis et André Deyrieux, chargé de mission qui représentait l'AEFO.
Plus d'infos sur : Iter Vitis : http://www.itervitis.fr/


vendredi 18 novembre 2016

UN MILLÉSIME PARFAIT EN VALLEE DU RHÔNE

C'était le sentiment général ce jeudi 17 novembre à Avignon où Inter Rhône organisait sa fête annuelle ( annulée en 2015 à cause des attentats) MILLEVIN, à l'occasion de la sortie officielle du côtes du rhône primeur.
Beaucoup de monde autour du président Michel Chapoutier,
de Cécile Helle, maire d'Avignon et du préfet de Vaucluse, des Confréries et Commanderies de toute l'appellation, des caves et domaines participant aux dégustations dans toutes les rues commerçantes de la vieille ville et des milliers d'amateurs.

L'occasion pour M. Chapoutier de confirmer son appréciation sur le millésime 2016 en rappelant que la Vallée du Rhône avait été protégée cette année de tous les aléas.
"Région bénie des dieux, la Vallée du Rhône a été épargnée des intempéries climatiques qui ont touché la France. Les premières dégustations affichent déjà une très belle intensité aromatique, une grande concentration et des couleurs soutenues. C'est un millésime prodigieux qui est en train de se dessiner"  

Rappel sur l'année :
Un hiver parfait : des températures douces, parfois fraîches ;
Un printemps parfait : des pluies bénéfiques, sans gel, de quoi constituer les réserves nécessaires en eau ;
Un été très chaud, parfaitement anticipé.

Toutes les étapes ont été réunies pour un millésime 2016 à faire rougir toutes les autres régions.


vendredi 4 novembre 2016

INTER RHÔNE : ERIC ROSAZ NOUVEAU DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL


Comme nous l'indiquions dans notre post du 8 août dernier Eric Rosaz est devenu en ce début novembre le nouveau Délégué Général d’Inter-Rhône *, le Comité Interprofessionnel des vins A.O.C. Côtes du Rhône et Vallée du Rhône, qui est sous la présidence de Michel Chapoutier. Celui-ci  a présenté à l’assemblée générale de l’interprofession rhodanienne Eric Rosaz, nouveau délégué général.

Enfant du pays, Eric Rosaz a exercé divers métiers dans le monde du vin avant d’effectuer une grande partie de son parcours auprès des vignerons indépendants puis de devenir un expert de la filière viticole françaises auprès des instances nationales. Témoin et acteur des discussions structurantes pour la viticulture Française, Eric Rosaz a notamment occupé le poste de délégué aux filières viticoles et cidricoles au sein de FranceAgriMer. Chargé de faire l’interface entre l’administration et les acteurs de la filière, il a été un véritable artisan du dialogue. Il a notamment participé à la mise en place du Programme National d'aides de l'OCM viticole en 2009, en charge de la création du Fonds des filières viticoles et cidricoles de FranceAgriMer, oeuvrant pour un engagement durable de l’état auprès de la filière et contributeur majeur de la rédaction de plans stratégiques.
Quelques années plus tard, au sein de l'INAO, il a piloté les travaux des Comité nationaux AOC Vins et Cidres et IGP Vins et Cidres en tant que responsable de pôle.
Choisi par l’interprofession de la Vallée du Rhône pour en prendre la direction opérationnelle, le nouveau délégué général va désormais mettre ses compétences au service d’un vignoble reconnu auquel il est « viscéralement attaché ».
Parmi les différents chantiers impulsés par la gouvernance actuelle figure l’approfondissement de la connaissance des données micro et macroéconomiques en vue d’une orientation maitrisée de la filière. Ainsi, Michel Chapoutier souhaite continuer à développer le rôle et les outils de pilotage que l’interprofession propose à ses adhérents afin de se préparer aux enjeux de demain. Les nouvelles générations sont également au coeur des préoccupations de la nouvelle équipe : tant sur le plan des formations que sur l’aide à l’installation, Michel Chapoutier considère qu’une attention particulière doit être portée aux futurs opérateurs du vignoble.
Le nouveau délégué général, chef d’orchestre d’une équipe de plus de cinquante personnes, devra donc œuvrer en ce sens tout en continuant à orienter l’action de l’interprofession vers une valorisation des atouts du vignoble rhodanien (image forte, vignoble ancré dans son territoire, reconnaissance internationale, accessibilité etc.) et la construction d’un avenir prospère pour les opérateurs de la Vallée du Rhône.
Photo (Inter Rhône) : Eric Rosaz



 *INTER RHÔNE
 Le 2° vignoble français d’A.O.C. en superficie et en production pour le Conventionnel et le Bio.
 69 000 hectares et 5 300 exploitations viticoles
 3 millions d'hectolitres récoltés en 2015
 1,54 milliards d’euros de chiffre d'affaires générés par les vins de la Vallée du Rhône
 La première activité économique de la région avec 388 millions de bouteilles commercialisées en 2014/2015 dans 160 pays.
 46 000 emplois directs ou induits font de l’activité vitivinicole le 1er employeur de la Vallée du Rhône.

mercredi 19 octobre 2016

LA MOSELLE PRIX RENÉ RENOU ANEV RÉUSSIR 2016

Le lauréat  du prix René Renou* Anev / Réussir 2016 est : 

pour « La fête des Vins de Moselle » .

La remise du Trophée aura lieu le JEUDI 16 FEVRIER 2017 à METZ (57) - Conseil Départemental .




Les jurés ont voulu récompenser  une collectivité qui, en soutenant cette manifestation, défend une spécificité viticole qui a failli disparaître (plus que 3 hectares  de vignobles en 1985 contre maintenant 64 ha) et qui compte maintenant 19 vignerons et une AOC Moselle obtenue en 2010.
  
Plus d'infos sur : ANEV

*L’Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin (ANEV) a créé il y a 9 ans le Prix René RENOU en hommage au vigneron et ancien président du Comité Vins de l’INAO (1952-2006). Il a pour but de récompenser la collectivité « ayant le mieux oeuvré, au cours de l’année écoulée pour la défense et la promotion du patrimoine culturel lié à la viticulture * ». 
Peut être admise la candidature de toute commune, communauté de communes, département ou région française ayant réalisé un projet autour du vin d’ordre éducatif, environnemental ou oenotouristique ayant valeur d’exemple et de reproductibilité par d’autres collectivités. 
LES PARTENAIRES : 
Le Club des partenaires du Prix est composé d’associations et de sociétés motivées par la défense de la Culture du Vin. Il comprend : l’AEFO (Association Européenne de Formation à l’Oenotourisme), l’Agence de Presse Une Autre Provence, le Vit’eff et Winetourisminfrance.com. Le syndicat de Bonnezeaux et Balma Venitia partenaires Vin .



Plus d'infos à connaître....
La Moselle, un des plus anciens vignobles d’Europe

L’histoire des vins de Moselle, riche et ancienne, remonte à l’époque romaine. La Cité de Trèves a joué un rôle moteur dans l’expansion de la vigne le long des cours d’eau principaux en France, en Allemagne et au Luxembourg, ainsi que dans la région de Metz.

Ainsi déjà au Moyen-Âge, les trois noyaux viticoles actuels de la Moselle française, le Val de Metz, le Val de Seille et le Val de Sierck bénéficient d’une belle renommée grâce au Clergé (abbayes de Sainte-Glossinde, Gorze, Rettel) qui y implante les plus beaux vignobles.

Au cours de l’Epoque Moderne, la bourgeoisie s’empare peu à peu du vignoble messin et le fait prospérer en l’étendant sur la Côte de Moselle. Jusqu’à la Révolution, ces vins fins, élaborés à partir des cépages Pinot et Auxerrois, confinés dans les versants calcaires du Jurassique, sont des plus appréciés.

La crise du phylloxéra, commune à l’ensemble du vignoble français, ainsi que l’annexion de la Moselle par l’Empire allemand touchent très durement le vignoble mosellan. Mais paradoxalement, sa quasi-destruction au XIXème siècle et au début du XXème siècle lui permet alors d’affirmer une réelle originalité et de se démarquer de ses voisins allemands et luxembourgeois en développant la culture de cépages différents. Pinot noir, pinot gris, auxerrois, müller-thurgau, pinot blanc, riesling, gewurztraminer et gamay font désormais partie de la palette artistique des viticulteurs de Moselle. Le vin, la vigne, les vignobles et les vignerons font, clairement, partie de l’histoire, du patrimoine, des paysages, de la qualité de vie, du tourisme et de la gastronomie de la Moselle.

On n’est jamais vigneron par hasard

En Moselle, le vignoble le plus septentrional de France, encore moins qu’ailleurs...Il n’y a pas de vignes sans passion et de vins sans amour. C’est cet amour de la terre et de la tradition qui a permis de sauver les vignobles mosellans : de 323 ha en 1898, ils ne comptaient plus que 3 ha en 1985. Aujourd’hui, ce sont 64 ha qui sont exploités  dont 50 en AOC (obtenue en novembre 2010). Ils sont 19 vignerons, en Moselle, membres du Syndicat des Viticulteurs, tous co-acteurs d’une obtention d’AOC.

La Fête des Vins de Moselle

La Fête des Vins de Moselle, a été voulue par le Conseil Départemental de la Moselle pour accompagner le développement de l’AOC Moselle et celui des Routes des vins de Moselle française, en partenariat avec le Syndicat des Viticulteurs et les collectivités locales.

Les viticulteurs de l'appellation sont présents, toute une journée, sur une manifestation organisée au mois d’avril par Moselle Tourisme pour le Conseil Départemental. Une fête itinérante qui investit un village viticole du territoire différent, chaque année.

Dégustations, visites des vignes de vignerons de la commune, initiations aux travaux viticoles, ateliers de sommellerie, introduction aux accords mets-vins…  De nombreuses animations, des échanges de qualité et des activités de choix, au milieu du village réservé aux piétons à cette occasion.

Les vignerons de Moselle, Côté France, sont aussi les “petits poucets” d’une structure européenne aujourd’hui unique au monde, « Terroir Moselle », qui rassemble tous les viticulteurs actifs au long de la rivière Moselle, en France, au Luxembourg et en Allemagne, entre Toul et Coblence.

Les “signatures ” des Vins de Moselle, Côté France

Un “petit” vignoble, des quantités volontairement mesurées,
Un vin d’une grande qualité, plein de finesse,
Un vin “moderne”, contemporain, sans apprêts ni lourdeurs,
Quelques qualificatifs qui s’imposent et définissent : originalité, qualité, confiance,
amour du vin, recherche de l’excellence, authenticité, modernité, sobriété, élégance,
Un vin fait par des passionnés, par des amoureux de leur métier, pour des “connaisseurs”
exigeants,
Un vin à découvrir et redécouvrir…
Des gens accueillants, fiers de leur savoir-faire, qui ouvrent leurs exploitations et leurs caves
Une forte originalité des cépages et des vins,
Des pratiques respectueuses des vignobles et des sols,
Pas de course à la production, mais le respect, la qualité,
Un vignoble millénaire, mais des vignes jeunes, à fort potentiel.

Quelques “fondamentaux” sur les Vins de Moselle

Les grands Blancs en monocépage : légers, fins, secs (moins de 4 gr par litre de sucres résiduels), teintés de notes florales, les cépages principaux sont l’Auxerrois (cépage roi de la Moselle française), le Müller-thurgau et le Pinot gris.
Les grands Blancs en assemblage : ils composent Auxerrois (>50%), Müller-Thurgau et Pinot gris avec Pinot blanc, Riesling et Gewurztraminer (< 10%).
Les Rosés : avec une couleur légèrement saumonée, un nez fruité et frais et un “mix” de notes florales et de fruits rouges, ils sont issus le plus souvent d’un assemblage
Pinot noir – Gamay.
Les Rouges : issus exclusivement du cépage Pinot noir, ils sont finement tanniques avec une belle longueur en bouche.

Des vignes et des vins qui “sculptent” le paysage : Sur la rive gauche de la Moselle se trouve Contz-les-Bains, Haute-Kontz, bien exposés au Sud et à l’Est. Leur situation géographique est exceptionnelle puisqu’elle rassemble sous un même nom des influences rhénanes (Sierck-les-Bains) et bourguignonnes (Metz et Vic-sur-Seille). En redescendant par Thionville vers le Pays messin, on découvre sur la rive gauche de la Moselle toute une série de villages dont l’empreinte d’un riche passé viticole
subsiste. Le vignoble est principalement planté d’Auxerrois, de Pinots noir et gris et s’étend jusqu’au sud messin, de Scy-Chazelles à Marieulles-Vezon. Et plus au sud, au Pays de Georges de La Tour, à Vic-sur-Seille, ce sont des collines couvertes de vigne qui accompagnent le visiteur.

Parce que l’AOC Moselle est une fierté de tout un territoire gourmand, les vins de Moselle se dégustent également chez les chefs des restaurants de la « Moselle Gourmande » et dans les « Cafés Terroir ».

mercredi 28 septembre 2016

L’ARRÊTÉ ANTI OVNI.....il y a 62 ANS !

Parmi les anecdotes que relate le livre de Jacques Rouvière et Sylvaint Torchet " Tchin-Tchin" ( Editions Féret 112 pages , 15 euros), il en est une savoureuse : celle de l’arrêté municipal pris par le maire de Chateauneuf du pape de l'époque, Lucien Jeume, le 5 octobre 1954, il y a 62 ans contre " le survol, , l’atterrissage et le décollage d’aéronefs dit "soucoupes volantes" ou cigares volants de quelque nationalité qu'ils soient.... de la commune de Chateauneuf du pape....
Le voici dans toute sa splendeur...digne du collège de Pataphysique !



lundi 26 septembre 2016

ITER VITIS PONTIFICUM : UNE ROUTE QUI DEVIENT NATIONALE


Spécialiste en Oenotourisme l’association AEFO* a  fait en 2014 une étude sur une action nommée « Iter Vitis Pontificum » © (route des vignes des pontifes).  Cette route partie du Vaucluse à l’état d’idée, a fait depuis son chemin et vient  de prendre corps au niveau national.
En effet L’AEFO, et Iter Vitis France **,  qui a reconnu  la portée culturelle de la dite route, viennent de  s’associer pour créer  cet itinéraire au niveau national. Elles ont établi un partenariat pour développer cette « Route des Vignes des Pontifes (évêques et papes) » en France et ont rédigé une Charte d’entrée qui a été rédigée et adoptée en juillet.
Cette  opportunité d’y figurer  s’ouvre d’ores et déjà aux entités porteuses de cet héritage, de cette histoire; elles pourront prétendre à leur inscription sur l’itinéraire culturel européen  Iter Vitis et à la dénomination « Etape Iter Vitis Pontificum ©»  après instruction du dossier de candidature. D’ores et déjà, Cahors a signé cette Charte le 16 septembre lors du colloque organisé par Iter Vitis. Elle sera bientôt  suivie par Eguisheim en Alsace, Chatillon sur Marne en Champagne et  après, aussi de Bourg saint-Andéol en Ardèche, Avignon ou tout autre ville de France qui voudra postuler.  
L’Exposition*** continue….
Après Bourg Saint Andéol, cet été, l’exposition « Les vins des pontifes d’Avignon «  était au Clos-de-Vougeot pour la manifestation « Livres en vignes » les 24 et 25 septembre  et sera bientôt à Apt ( cave Les Vins de Sylla )  jusqu’au 31 décembre 2016 puis dans les 4 communes de l’Enclave des papes en 2017.

Photo (© Moulin de carré-Tarn )  : André Deyrieux, chargé de mission AEFO et Pierre Verdier, président d’Iter Vitis ont remis la charte à Jean Marc Vayssouze-Faure, maire de Cahors, en présence du   sénateur,  Jean-Claude Requier , de Geneviève Lasfargues, conseillère régionale, de Maurin Berenger, co-président de l'UIVC, de  Jean-Jacques Raffy, conseiller Départemental et de   Dominique Orliac, députée du Lot.



*A.E.F.O - Association Européenne de Formation à l’Oenotourisme - http://aefoenotourisme.blogspot.fr

** Iter Vitis est l’organisme promoteur de l’Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe «Iter Vitis, Les Chemins de la Vigne ». www.itervitis.fr

*** A voir sur : http://levindespapes.blogspot.fr


                        AU CLOS-DE -VOUGEOT



LE DIPLÔME