mercredi 22 mars 2017

VINSOBRES : NAISSANCE D'UN GRAND MILLESIME

A l’occasion de la présentation du nouveau millésime (2016),  le comité des vignerons de Vinsobres (Drôme) et tous les présents ont fait le constat  qu'un très grand millésime aux fortes capacités de vieillissement était né. Pascal Jaume, vice-président de l’appellation, fait le point sur ce millésime prometteur: "Après un hiver doux et sec nous avons connu un printemps chaotique avec des périodes très froides qui ont fortement ralenti la végétation et de ce fait ont engendré des irrégularités au niveau de la floraison selon les terroirs. La période estivale a été chaude, avec une pluviométrie la plus faible depuis 5 ans. En revanche, nous avons connu des amplitudes thermiques importantes entre le jour et la nuit permettant à la vigne de pouvoir se ressourcer et de bénéficier d’une très bonne maturité avec une belle concentration des composés phénoliques et un très joli équilibre sucre-acidité."

 Quelques indications sur ce vin : "Une couleur d’un rouge profond avec des reflets violine un nez très fruité et épicé et une bouche ample aux notes de fruits noirs et mûrs relevés par des notes épicées et très réglisses des tanins fins soutenus par une belle acidité très grande longueur en bouche tous ces éléments réunis semblent annoncer un très grand millésime aux fortes capacités de vieillissement."
Photos 
1- Le président du Comité Pierre Bonnefoi ( au centre) déguste.....
2 - Pascal Jaume ( à gauche) vice-président et Pascal Monnier , directeur de la cave "la Vinsobraise" 



samedi 18 février 2017

LE DEPARTEMENT DE LA MOSELLE RECOMPENSE

 L’Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin (ANEV) a créé il y a 10 ans le Prix René RENOU en hommage au vigneron et ancien président du Comité Vins de l’INAO (1952-2006). Il a pour but de récompenser la collectivité « ayant le mieux œuvré, au cours de l’année écoulée pour la défense et la promotion du patrimoine culturel lié à la viticulture" *.




Le LAUREAT 2016 a été désigné en octobre dernier par un jury composé des partenaires et soutiens du prix dont les membres de la famille. Il s'agit du Conseil départemental de la Moselle.   
Le trophée (sculpture en verre de F. Morin de Saillans - Drôme) a été remis au Président du conseil départemental de la Moselle, Patrick Weiten, député de la Moselle au siège du département à METZ (57) par le coprésident de l'ANEV Philippe Martin, député de la Marne, lors d’une cérémonie empreinte de simplicité et d’amour des productions locales dont le vin est une des composantes majeures.
Le Prix « René Renou – ANEV / REUSSIR 2016 » a été décerné pour l’aide du département aux vins de Moselle et à la « 3ème Fête des vins de Moselle». Les jurés ont, en effet, voulu récompenser une collectivité qui, en soutenant cette manifestation, défend une spécificité viticole qui a failli disparaître (plus que 3 ha de vignobles en 1985 contre maintenant 72 hectares) et qui compte maintenant 19 vignerons et une « AOC Moselle » obtenue en 2010.
 A cette occasion a été proclamé le nom du journaliste auteur du meilleur article sur  les vins de Moselle doté de quelques flacons de la part des partenaires. Il s’agit de Claudine ABITBOL pour un article paru dans le Magazine « Saveurs » de février 2016 intitulé : « Moselle, la belle découverte… » qui donne vraiment envie de découvrir les vins et les vignerons, ainsi que la Moselle.   

* Le Lauréat 2008 a été la Ville de Grenoble et le Festival « Le Millésime »,
-le lauréat 2009 la Communauté d’Agglomération Nîmes Métropole et La Charte Paysagère des Costières de Nîmes,
-le lauréat 2010 le département de l’Ain et le Concours des 7 ceps – route des vins du Mont Blanc,
-le lauréat 2011 la Commune de Cairanne (84) pour sa Vigne pédagogique,
-le lauréat 2012 la Commune de Marciac(32) pour Jazz in Marciac,
-le lauréat 2013 Saumur Agglo pour Festivini et les Grandes Tablées du Saumur-Champigny
-le lauréat 2014, le Département de l’Hérault pour sa politique viticole ( Observatoire,  Vinqueurs..).
-le lauréat 2015, la communauté de Communes des Coteaux du Layons pour Le Musée de la vigne et du vin d’Anjou à  Saint-Lambert- du-Lattay (49)



Photos : remise du Prix le 16 février  2016 par P.Martin à P.Weiten


mercredi 1 février 2017

Jean-Louis PITON, président du Conseil Permanent de l'INAO


Jean-Louis PITON, nouveau Président du Conseil permanent de l’INAO 
Par arrêté interministériel du 27 janvier 2017, paru au Journal officiel du 1er février 2017, Jean-Louis PITON a été nommé Président du Conseil permanent de l’INAO. 
Vigneron à Apt (Vaucluse), producteur d’AOC « Luberon » et « Ventoux » et d’IGP « Vins de la Méditerranée », également arboriculteur, producteur de cerises, il succède dans le cadre d’une alternance des filières et des régions à Jean-Charles ARNAUD, affineur de Comté à Poligny (Jura). 
Président de la cave coopérative de Sylla pendant plus de 25 ans, et de l’Union des caves « Marrenon » à La tour d’Aigues depuis 2000, il a fait de l’organisation économique des producteurs, et de leur engagement vers des productions de qualité, ses priorités. C’est également à ce titre qu’il soutient la création et le rôle des interprofessions, et le dialogue amont/aval au sein des filières. 
Dans le prolongement de ses activités, il a également représenté la coopération viticole française au COPA-COGECA, siégé au Conseil de direction de l’ONIVINS, puis au Conseil spécialisé vins de FranceAgriMer pendant plus de 15 ans. Il est membre des Comités nationaux vins de l’INAO depuis 2000, successivement pour les AOC et les IGP étant, comme producteur, engagé dans les deux catégories. Depuis 2012, comme membre du Conseil permanent de l’Institut, il préside la « Commission économique ». 
Il présidera pour 5 ans le Conseil permanent qui sera nommé dans les prochains jours 
Photo (UMR): Jean Louis Piton

mardi 31 janvier 2017

LE 10° PRIX René RENOU / ANEV EST LANCE

10° PRIX René RENOU / ANEV 2017
L’Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin (ANEV) et ses partenaires  ont lancé le 10ème Prix René RENOU** à l’occasion de VINISUD 2017 à Montpellier le 30 janvier 2017.

L’ANEV et ses partenaires organisent depuis 10 ans ce Prix, appelé « René Renou » en hommage au vigneron et ancien président du Comité Vins de l’INAO. Il récompense la collectivité « ayant le mieux oeuvré, au cours de l’année écoulée, pour la défense et la promotion du patrimoine culturel lié à la viticulture * ». Peut être admise la candidature de toute commune, communauté de communes, département ou région française
ayant réalisé un projet autour du vin d’ordre éducatif, environnemental ou oenotouristique ayant valeur d’exemple et de reproductibilité par d’autres collectivités.


* Les  LAUREATS
Le lauréat 2008 a été la Ville de Grenoble et le Festival « Le Millésime », 
le lauréat 2009 la Communauté d’Agglomération Nîmes Métropole et La Charte Paysagère des Costières de Nîmes,
le lauréat 2010 le département de l’Ain et le Concours des 7 ceps – route des vins du Mont Blanc, 
le lauréat 2011 la Commune de Cairanne (84) pour sa Vigne pédagogique, 
le lauréat 2012 la Commune de Marciac (32) pour Jazz in Marciac, 
le lauréat 2013 Saumur Agglo (49) pour Festivini et les Grandes Tablées du Saumur-Champigny, 
le lauréat 2014 le Département de l’Hérault (34) pour sa politique viticole, 
le lauréat 2015, la Communauté de Communes des Coteaux du Layon (49) pour le Musée de la vigne et du vin d’Anjou et 
le lauréat 2016 le Conseil Départemental de Moselle (57) pour la Fête des vins de Moselle .

LES PARTENAIRES : 
Le Club des partenaires du Prix est composé d’associations et de sociétés motivées par la défense de la Culture du Vin et qui participent au vote. Il comprend
: l’AEFO (Association Européenne de Formation à l’Oenotourisme) , l’Agence de Presse Une Autre Provence, le Vit’eff et Winetourisminfrance.com.

Les partenaires VIN sont : le syndicat du Cru Bonnezeaux et Cellier des Dauphins


Photo :   Sylvie Darves, secrétaire générale du Directoire,  Serge Roux, le président de l'Union, Marc Olivier, Directeur Honoraire de l’ANEV et  Frédéric Bergeron, responsable France ( de g à d).


René RENOU

René Renou, président du Comité national des vins et eaux-de-vie de l’Inao, est décédé le 19 juin 2006 lors d’un déplacement en Corée du Sud à Séoul pour une mission de la Sopexa. Il venait d’avoir 54 ans. Viticulteur à Thouarcé (Maine-et-Loire) en AOC Bonnezeaux, président du syndicat de Bonnezeaux, ancien président de la Coopérative de Distillerie, de la Fédération viticole de l’Anjou et du Comité interprofessionnel viticole de l’Anjou, ancien membre du Comité vins de l’ INAO, président du Comité régional INAO Val de Loire, René Renou avait été nommé en mars 2000 à la tête du comité vins de l’INAO  et venait d’être reconduit dans ses fonctions. Durant sa présidence, René Renou a défendu avec détermination une réforme profonde des appellations d’origine contrôlée et son action s’est notamment articulée autour de la réécriture des décrets, du contrôle des conditions de production et de la réforme de l’agrément. En 2004, il avait lancé l’idée d’une appellation d’origine contrôlée d’excellence (AOC E), basée sur des conditions plus strictes que les AOC. Début juin 2006, le Comité national des vins de l’INAO avait adopté le principe d’une segmentation de l’offre des AOC en deux catégories, la première se référant à des “critères stricts de production relatifs à un lien fort au terroir, une notoriété établie alliée à des facteurs humains et naturels” et une deuxième “plus souple, permettant notamment d’utiliser de nouvelles technologies”. Soit “des vins de rêve, les AOC, dont la logique économique reste traditionnelle, et des AO, des vins plaisir, faciles à boire”, expliquait René Renou, qui appelait d’autre part à “une remise en ordre du système basée sur les données du marché”.

Lors d’un Interview en 2001 il nous confiait :   «  Dites bien aux élus du vin que leur rôle est primordial pour conforter l'image des appellations d'origine. Ils doivent soutenir toutes les initiatives qui tendent à donner du sens culturel, touristique ou historique au vin. La mise en valeur du terroir passe aussi par la maintenance des traditions, de la gastronomie, la conservation des paysages, de l'environnement. Tout ce qui va dans ce sens doit être encouragé. Nous comptons aussi sur eux pour cela. »

C’était un fervent défenseur de la culture du vin à la française qu’il savait menacée et c’est pourquoi il soutenait tous ceux qui ne baissent pas les bras face à ce déclin.  
Il avait l’habitude de citer la phrase  de Saint-Exupéry «Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants». Son message doit être entendu.




vendredi 13 janvier 2017

700 ANS DE VIN POUR L'ENCLAVE DES PAPES

 Si  la légende dit que c’est par le vin de Valréas que Jean XXII fut guéri en 1316 après son élection, l’Histoire rejoint la légende quand il acheta les droits sur la haute Justice de Valréas le 30 août 1317 au Dauphin du Viennois puis à tous les co-seigneurs pour agrandir son territoire et assurer un meilleur ravitaillement à la cour pontificale en vivres (céréales, fruits, légumes) et bien sur en vin. La même année il avait aussi récupéré Richerenches, biens confisqués aux Templiers et détenait déjà Grillon : c’est ainsi qu’a commencé la formation de l’Enclave des papes. Par la suite Clément VI achète en 1344 la ville de Visan, ancien atelier monétaire des Dauphins. Pour célébrer ce 700ème  anniversaire toutes les associations


du canton et tous les vignerons ont concocté un programme qui va leur permettre de faire mieux connaître leur Histoire et leurs vins. L’occasion était trop belle pour la laisser passer et on annonce des dizaines de manifestations, d’expositions, de cuvées, qui vont jalonner le calendrier toute l’année. Le vin et les papes, qui  sont intimement liés, vont donc être mis en avant. C’est ainsi que dès le début janvier 2017, l’exposition «  Les Vins des Pontifes d’Avignon », remaniée, va commencer l’année à Grillon pour le premier trimestre. Elle sera ensuite à Visan au deuxième, à Valréas au troisième et enfin à Richerenches au quatrième. 
« Les Vignerons de l’Enclave » (groupe UVCDR / Cellier des Dauphins) seront le partenaire de cette exposition notamment en participant avec les cuvées emblématiques « 1317 » à de nombreuses animations toute l’année. De nombreuses autres manifestations et cuvées sont annoncées toute l’année.

PLUS D'INFOS : ICI



Photos : - l’exposition sera dans les 4 communes du canton

-       Les cuvées 1317


mercredi 11 janvier 2017

12 DE COEUR : 100.000 EUROS COLLECTES POUR LES RESTOS DU COEUR

Bilan de la 2ème édition de 12 de Cœur : 100 000 euros collectés ! 
Vignerons, négociants, et écoles de commerce toujours mobilisés pour les Restos du Cœur.
100 000 euros ont été collectés en 2016 grâce à la générosité de 179 vignerons et négociants français, soit l’équivalent de 100 000 repas servis par les Restos du Cœur. Même si cette deuxième édition est moins fructueuse que la première, 12 de Cœur aura tout de même permis en deux ans de collecter au total 300 000 euros et de fédérer 665 vignerons et négociants de toutes les régions, de toutes les tailles autour des valeurs d’entraide et de solidarité qui sont chères à la filière viticole française. 
En 2016, 12 de Cœur s’est également entouré de partenaires pour pérenniser son action. Sans leur engagement et leur mobilisation, rien n’aurait été possible. 
· Les étudiants de l’ESC Dijon et de l’INSEEC Beaune ont organisé la collecte des vins auprès des vignerons et négociants, 
· La société Hillebrand a mené à bien toute la logistique pour récupérer les vins à la propriété des donateurs, 
· La Fondation Banque Populaire et la Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté ont apporté leur concours financier permettant à 12 de Cœur de couvrir en partie les frais liés à la vie de l’association* (site internet, stagiaire, organisation des ventes, etc.)
· iDealwine a permis la vente en ligne de certains vins collectés.
« Notre souhaitons poursuivre notre action au service des plus démunis mais nous manquons de moyens humains pour recruter à la fois de nouveaux donateurs et organiser les ventes de vin à travers la France. Plutôt que de créer une structure dédiée avec des frais de fonctionnement plus importants, nous préférons adapter le projet 12 de Cœur à l’international. Nous serons alors en mesure de collecter des sommes encore plus ambitieuses, intégralement reversées » déclare Pierre-Henry Gagey, Président de l’association 12 de Cœur. 
Paris, le 11 janvier 2017
Contact 12 de Cœur / Valérie Fuchs : 06 62 49 64 85 / vafuchs@wanadoo.fr / @ValerieFuchsCom
www.12decoeur.com. 
* L’association 12 de cœur a été créée en juin 2015 par Messieurs Aubert de Villaine, Jean-Claude Rouzaud, Jean-François Moueix, Jean-Pierre Perrin, Michel Boss et Pierre-Henry Gagey. En octobre 2015, l’association 12 de cœur a remis un premier chèque de 200 000 euros aux Restos du Cœur, soit l’équivalent de 200 000 repas grâce à la générosité de 500 vignerons ayant déposé leurs dons sur le site www.12decoeur.com et à la vente de bouteilles de vin à l’occasion d’un événement national qui s’est tenu à Bercy Village, à Paris, le samedi 24 octobre. Ce jour-là, 5000 bouteilles de vin exceptionnelles ont pu être achetées par les parisiens venus nombreux. 

BONNE ANNEE 2017


Photo : La vigne des papes à Avignon ( Compagnons des Côtes du Rhône)